Les hygiénistes de l’ère numérique – Saison 2

Suite à mon précédent billet qui avait pour but de vous faire vivre l’ambiance du « Pakoodé » comme si vous étiez à Bokin ce jour là,  je m’en vais maintenant vous donner la raison de ma présence dans cette partie du Burkina Faso.

Depuis le mois d’août je suis devenu partenaire de l’Institut Internationale pour la Communication et le Développement (IICD) avec en charge le suivi-évaluation des partenaires projets de la dite institution au Burkina Faso.

Page d’accueil du site web de IICD

A ce titre je me suis rendu à Bokin pour entamer le processus de suivi-évaluation 2010 de Sahel Solidarité , un partenaire projet de IICD.

Page du site web de Sahel Solidarité

Sahel Solidarité en abrégé SASO, est une ONG qui se fixe comme objectif  de contribuer à la promotion des droits socio-économiques des groupes sociaux défavorisés tant en milieu rural que urbain dans les domaines de l’hydraulique,  de la santé communautaire, de la sécurité alimentaire et de l’éducation non formelle.

De façon plus spécifique, les objectifs fixés sont les suivants:

  • Offrir de l’eau potable aux populations de la province  de Passoré;
  • et promouvoir l’assainissement à faible coût dans les communautés Organiser des activités de sensibilisation sur la prise en charge communautaire en matière de lutte contre le SIDA;
  • Former les jeunes filles déscolarisées à l’apprentissage de métiers porteurs au plan économique et social;
  • Initier les populations en milieu rural (producteurs (trices), élèves, fonctionnaires, commerçants (tes)) à l’utilisation des NTIC à travers leurs activités;
  • Initier les femmes à la lecture et au calcul en langue locale par le biais de l’alphabétisation;
  • Soutenir les populations en céréales par la distribution gratuite et la vente sociale de vivres;
  • Développer les capacités financières de la structure en vue de la prise en charge d’un certain nombre d’activités communautaires;
  • Renforcer les capacités du personnel d’encadrement à travers la formation;
  • Renforcer le dispositif au niveau des équipements et matériels de travail;
  • Renforcer la participation de la structure aux activités du réseau des ONG intervenant pour la souveraineté alimentaire

La commune de Bokin est une zone d’intervention de Sahel Solidarité qui y a implanté ses locaux dans le chef-lieu qui porte le même nom que la commune: Bokin.

Bureau de SASO à Bokin

IICD est un partenaire technique et financier de Sahel Solidarité depuis plusieurs années. Ce partenariat pourrait se résumer en deux points.

Le premier concerne la mise à la disposition de Sahel Solidarité de technologies de l’information et de la communication.

Le deuxième a trait au renforcement des capacités de l’équipe de SASO pour une utilisation optimale de ces « nouvelles » technologies sachant que celles-ci participent quotidiennement à l’atteinte des objectifs de Sahel Solidarité.

Sahel Solidarité a mis en place une équipe de compétences à même de concevoir  et présenter à l’aide des TIC (vidéo projecteur, appareil photo, ordinateurs, internet, diapositives…), des animations multimédias afin de sensibiliser la population dans le domaine de la santé , de l’agriculture et de l’élevage. Pour la promotion de la santé, des conseils sur les changements de comportement sont dispensés pour amener les populations à éviter  les maladies en général, mais surtout d’origine hydrique, u niveau agropastorale, les bonnes pratiques  culturales et pastorales sont enseignées.

Concrètement, l’équipe élabore des diapositives de présentation dans lesquelles, les mauvaises pratiques provenant de la vie quotidienne de la population sont présentées, commentées et discutées par les animateurs de SASO et les populations. La méthode participative de ces séances transforme la population pour l’occasion en acteur et spectateur des séances de sensibilisation.

Séance de sensibilisation (23-09-2010)

Mais, comment s’assurer de la mise en application de ses bonnes pratiques par la population après la séance de sensibilisation?

Les animateurs  de SASO sont appuyés dans leur tâche par une équipe de deux (2) personnes par village cible (une femme et un homme). Ces derniers, nommées « hygiénistes » sont  des personnes endogènes désignées par la communauté villageoise. Leur tâche est de poursuivre la sensibilisation après le départ de l’équipe de SASO. Elles sont aussi chargées de repérer et transmettre les thèmes des prochaines séances de sensibilisation et de fournir les documents illustratifs justifiant la proposition. Ces documents sont constitués pour la plupart de photos prises sur les comportements au quotidien des populations dans les concessions, les lieux publiques etc.

La proposition de  thème et les documents illustratifs transmis à l’équipe de SASO permettent à celle qui est chargée de préparer la présentation. Une fois la présentation terminée, rendez-vous est pris avec la population du village concerné pour une séance de sensibilisation contextualisée et personnalisée.

« Cette technique permet une meilleure réceptivité des connaissances transmises et une propension au changement de mentalité et de manière de faire » selon M. OUEDRAOGO, responsable du bureau de SASO à Bokin.

Je ne clôturerai pas ce billet sans  vous dire qu’en tant que partenaire chargé de suivi- évaluation de IICD, je me suis rendu sur le terrain en compagnie d’une équipe de  SASO  pour  vérifier l’affirmation  de M. OUEDRAOGO. Comme constat, je dirais que les séances de communication pour changement de comportement (CCC) utilisant le TIC sont efficaces pour amener les populations à de meilleurs comportements.

Publicités

À propos de Mahamadi ROUAMBA

Je suis consultant en innovation technologique et sociale pour le développement, Directeur de la start-up TICanalyse 01 et fondateur de l'incubateur de start-up Beoogo Lab.

Publié le 4 octobre 2010, dans Uncategorized, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Dans cette localité de Bokin, SASSO fait la fièreté des populations par ces actes. Des sensibilisation et des suivis d’application rien de plus normal. En tout cas, tu as su nous livré le « rapport » de ta tâche à bokin et nous te souhaitons très bonne collaboration avec IICD.

    Cordialement

    Adama K.

  2. Bonsoir cher ami,

    Merci pour ton commentaire. J’espère que j’aurais l’occasion un jour de faire une TICanalyse sur la ville de KOUDOUGOU.

    A bien réfléchir, on pourrait entreprendre la co-rédaction d’un article sur la « vie » des TIC à KOUDOUGOU. Qu’en penses-tu?

    Mercredi, je me rend à Zabré, ce qui va me permettre de te parler d’une technologie de l’information et de la communication qui n’est pas née de la dernière pluie, un média dit traditionnel: La Radio!

    Je vous parlerais de la radio Pagla yiri qui émet depuis Zabré.

    A bientôt sur TICanalyse01!

  3. karambiri abdoulaye

    slt mon type jesper que tu va bien?etan en deplacement pour plu dun mois, je vien de lire ton article sur le PAKOODE a bokin car comme tu le sais je suis de retour au calcio now, javou que je suis tres impressionné et c’est tou ca qui fait la richesse de notre culture.j’aimerais aussi que tu nous fasse un bilan de ton passage a zabre chez mes cusin bissa car je serai tres ravi de te lire.en toute humilité je te souhaite encore bon vent dans ta collaboration avec IICD…..

Laissez nous un commentaire, merci d'avance!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s