L’alliance C4C met le Développement Economique Rural et agricole à l’honneur

Une vue de l'ensemble des participants

Pour aider les organisations partenaires à introduire les TIC dans leurs programmes de développement, l’Alliance Connect for Change (C4C) s’appuie sur le processus d’innovation sociale, construit sur une série d’interventions, telle l’identification des axes programmatiques conjoints et des idées de projets par les organisations partenaires participant au programme sectoriel. Cette identification est réalisée pendant un atelier table ronde, au cours de laquelle les participants génèrent des idées de projets dans les (sous) secteurs de la société ou de l’économie qu’ils représentent.

Au Burkina Faso cet atelier qui inaugure le programme quinquennal (2011-2015) de l’Alliance C4C a eu lieu du 12 au 15 Juillet 2011 à Léo dans le province de la Sissili.

Je suis devant l'hotel SISSILIS, là où s'est déroulé l'atelier

Le thème de la rencontre était : » Atelier Table Ronde sur les TIC et le Développement Economique Rural et Agricole au Burkina Faso » et a vu la participation d’une trentaine de participants venant de différentes structures paysannes et organisations faîtières et leurs différents réseaux ; de structures privées, ONG et partenaires d’appui au monde rural ; d’organisations étatiques et Bureaux d’études et de recherches et de partenaires Techniques et Financiers (IICD, ICCO). Ils  devaient partager leurs expériences tenter de résoudre les problèmes cruciaux qui entravent le développement des filières agricoles au Burkina Faso.

J’ai été convié à cette rencontre entant que spécialiste en TIC pour le Développement et consultant chargé d’évaluation d’impact du précédent programme quinquennal de l’Institut International pour la Communication et le Développement (IICD), membre de l’alliance.

Une vue de l'univers de travail

La rencontre a permis l’identification de huit projets dans les domaines touchant les relations entre les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et le développement économique rural et agricole. En effet, des perspectives en termes de résolutions de certains problèmes relatifs à l’information et à la communication dans le monde rural ont été abordées, ces problèmes ont été traduits en solution sous forme de projets par huit organisations de développement à savoir Afrique Verte, Nian Zwé, Nununa, CREDO, AEAD, IABER, Pag-la-yiri, FADEFSO.

J’ai été retenu comme une personne ressource, je suis le facilitateur chargé  d’appuyer les organisations à la formulation de leurs projets. Je vous raconterais dans mes prochains billets en quoi consiste cette facilitation .

Publicités

À propos de Mahamadi ROUAMBA

Je suis consultant en innovation technologique et sociale pour le développement, Directeur de la start-up TICanalyse 01 et fondateur de l'incubateur de start-up Beoogo Lab.

Publié le 1 novembre 2011, dans Uncategorized, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laissez nous un commentaire, merci d'avance!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s