L’alliance Connect For Change: Ensemble communiquons pour le changement

Dans mon  précédent billet je relatais ma participation à un atelier table ronde à Léo; je l’ai conclu  par une bonne nouvelle et j’espère que vous vous en souvenez! Oui…non,  je vous informais que j’ai été retenu comme consultant chargé  d’appuyer les Organisations partenaires de l’Alliance Connect for Change (C4C) à l’identification et à la formulation de leur projet de développement économique rural et agricole, voilà!

Logo de l’alliance Connect for Change

Aujourd’hui mon billet va porter sur l’alliance C4C, ce consortium que j’évoque à plusieurs reprises sans le décrire ne serait-ce qu’une fois. Mais avant je pense qu’il serait judicieux de partager le sens de consortium et pour cela je me réfère à un outil collaboratif bien pratique, suivez mon regard: Wikippédia. Cette encyclopédie libre définit l’expression consortium en ces termes:

Un consortium (du latin signifiant « partenariat » ou « association ») est une collaboration temporaire entre plusieurs acteurs à un projet ou programme dans le but d’obtenir un résultat. http://bit.ly/sdI0Ko

En ce qui concerne l’Alliance Connect for Change voilà ce que je peux vous en dire:

Logo des membres de l’alliance C4C

C4C (Connect For Change) ou encore « Connectons pour mieux communiquer » à travers la « Communication Pour un Changement », est un consortium de six (06) organisations  néerlandaises d’aide au développement (IICD, ICCO, Edukans, CORDAID, AKVO, Text2Change) qui bénéficie des financements du gouvernement néerlandais. Il n’existe pas une hiérarchisation entre ces organisations, même si IICD est le répondant du consortium devant le Ministère Néerlandais de la Coopération.

L’alliance Connect4Change est composée des organisations néerlandaises spécialisées dans les TIC et le développement rural. Connect4Change cherche des solutions innovantes basées sur Internet et les téléphones mobiles pour accélérer la réalisation des objectifs de développement permettant d’éradiquer la pauvreté et l’exclusion sociale.

Le programme C4C a été mis en place pour les années 2011 à 2016. Le programme appuie les activités menées en collaboration avec partenaire privilégié dans les secteurs de l’éducation, la santé et le développement économique dans 11 pays dont la Bolivie, le Burkina Faso, l’Éthiopie, le Ghana, le Kenya, le Mali, le Malawi, le Pérou, la Tanzanie, l’Ouganda et la Zambie.

La mission de Connect4Change est de renforcer les personnes et les organisations de la société civile dans l’utilisation durable des Technologies de l’information et de la communication pour atteindre leurs objectifs de développement.

Voici les domaines d’intervention:

Par thème:

  • Le programme TIC dans la santé

L’objectif stratégique du programme TIC dans la santé est d’améliorer l’efficacité et la pertinence du système de soins de santé, à travers une intégration des TIC dans les services de santé et de santé communautaire, avec un accent particulier sur les droits de la santé pour les femmes et les filles.

Le programme TIC dans la santé est mis en œuvre par IICD en collaboration avec Cordaid, Akvo et Text to Change dans cinq (05) pays dont le Ghana, le Malawi, le Mali, la Tanzanie et l’Ouganda.

  • Programme TIC dans l’éducation

L’objectif stratégique du programme TIC dans l’éducation est d’améliorer la qualité et l’équité du système éducatif par l’intégration des TIC dans l’enseignement primaire et secondaire, l’enseignement des enseignants et la formation professionnelle, avec un accent particulier sur les filles.

Le programme TIC dans l’éducation est mis en œuvre par IICD en collaboration avec Edukans, Akvo et Text to Change dans 8 pays dont l’Ethiopie, Ghana, Kenya, Malawi, Ouganda, Zambie, la Bolivie et le Pérou.

  • Programme TIC dans le développement économique

L’objectif stratégique du programme TIC dans le développement économique est d’améliorer les revenus et les possibilités d’emploi des « petits » agriculteurs et entrepreneurs en améliorant la productivité,  l’accès aux marchés, l’accès aux services financiers et en renforçant le développement institutionnel en utilisant les TIC.

Le programme TIC dans le développement économique est mis en œuvre par IICD en collaboration avec ICCO, Akvo et Text to Change dans 7 pays dont le Burkina Faso, Ethiopie, Kenya, Mali, Zambie, la Bolivie et le Pérou.

C4C ainsi crée a comme principes :

  •  La mise en avant des besoins des partenaires locaux, c’est-à-dire que l’idée du partenaire local est prioritaire ;
  •   L’appui conseil, à travers le renforcement intégré à travers le travail ;
  •   Le principe du learning by doing (apprendre en faisant) ;
  •  L’équité de genre (combiner le potentiel des 2 sexes pour résoudre des problèmes communs).

Dans mon prochain billet je vous promets de vous parler de ce que je fais entant que facilitateur. A très bientôt sur TICanalyse 01!

Publicités

À propos de Mahamadi ROUAMBA

Je suis consultant en innovation technologique et sociale pour le développement, Directeur de la start-up TICanalyse 01 et fondateur de l'incubateur de start-up Beoogo Lab.

Publié le 10 novembre 2011, dans Uncategorized, et tagué , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laissez nous un commentaire, merci d'avance!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s